السبت، يونيو 09، 2007

 

LE MORT N'A QUE FAIRE DES SANGLOTS


Quand un décès survint en famille, survint en même temps aussi, un visage que celle-ci s'est défendue de montrer jusqu'à présent. Et pourtant nul ne peut nier que ce ne fut attendu. Une fois le défunt n'est plus, chacun s'efforce de déverser quelques larmes, parfois même à l'arrachée. Et puis plus rien. Un long et lourd silence enveloppe le tout. C'est tout .


Il m'est arrivé de me demander si ces larmes sont le résultat du deuil, de l'impuissance ou de la crainte de la mort. Voilà qu'on a laisser moisir quelqu'un toute une vie dans un coin sombre de notre mémoire et faire ce que bon lui semble, et soudainement, une fois qu'il n'est plus de ce monde on le pleure?!! Et parfois à torrents!! Quoi de plus absurde?

J'ai toujours eu la conviction que le monde des humains était absurde, maintenant je suis sûr qu'il est aussi hypocrite et insignifiant.
Y en a qui s'efforce de n'avoir ses larmes qu'une fois en public. Comme ça il pourra repartir chez lui le lendemain la conscience soulagée! Plus d'un l'ont vu pleurnicher et ont vu avec quelle générosité il versait ses larmes.

Je me suis également demandé s'il ne s'agissait pas d'un des rares moments où l'on pouvait pleurer en toute liberté, vu que c'est plutôt con que de se laisser voir pleurer par les autres dans notre vie de tous les jours, même si l'on a fort envie!!

Les décès, rien de mieux pour apprécier la bêtise humaine dans tous ses aspects. Quelques dizaines de personnes, chacune venue de je ne sais où, pour rester ensemble quelque temps, puis se disperser à nouveau! Mais que cherche-t- on à prouver, et à qui??

L'Homme doit aussi jouir d'un nombre incroyable de qualités. On peut pleurer certes, mais pas à jamais. On risque d'épuiser le peu de larmes qu'on a . Et puis il faut bien reprendre le sourire un jour!

Certains, osés sans l'ombre d'une doute le récupèrent tout de suite. D'autres plus réticents, mais aussi plus soucieux de l'impression qu'ils laissent derrière eux y mettent plus de temps. Ils auront l'air plus vrais.
Mais bon, tous finissent par sourire un jour.

Je pense au défunt, là où il est. Calme et froid. Pleurer ou faire l'amour rien n'y est. De même il n'a que faire des sanglots, ni des louanges d'ailleurs.
Pour moi, il ne peut être que trop vrai de se poser une question: tout ceci n'est- il pas le résultat d'une sensation de stupéfaction face à la mort? La mort n'a –t- elle pas démontré qu'elle était dans les environs? Tous ces gestes improvisés ne trahissent –ils pas un sentiment d'impuissance? Un vœu que l'on ne soit pas le suivant?

Je me suis tant de fois entêté à vouloir me fourrer une place (peu importe aussi petite puisse-t- elle être) dans ce monde d'Humains, mais il n'en est absolument, mais absolument rien. Ce monde est trop absurde pour que j'y prenne place. Trop hypocrite pour que je m'y sens chez moi. En attendant, je continue –comme beaucoup je crois- à rêver d'un monde tout autre, un monde meilleur, un monde Humain.

Peut être que si mal il y a le mal est en moi. Peut être aussi que jamais je ne toucherai des doigts le bout de ce monde tant vanté et tant désiré, mais rien cependant ne pourra m'empêcher de continuer d'en rêver et d'y croire.

saharaboy le-fleuriste

Comments:
هل توفي مارسيل زيفا اذن؟
 
البقية في حياتك
 
إرسال تعليق

Links to this post:

إنشاء رابط



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?